C'etait écrit quelque part (2)

Il venait de se réveiller. Il était presque dix heures et demie. Il s’installa sur la terrasse pour s’éclaircir un peu les idées. Il faisait chaud, très chaud. Depuis la veille déjà, on annonçait que le mercure allait franchir le cap des 45 degrés. Sa femme était dans la cuisine affairée à préparer le petit déjeuné. Ses deux filles n’arrêtaient pas de courir et de se chamailler. Il attendait avec impatience que tout le monde soit enfin prét pour prendre la route car sa sœur les a invité à passer le week-end chez elle. El vient de louer une villa au bord de la mer. Presque une heure plus tard ils étaient tous dans la voiture, sa femme, ses deux filles et lui. Il mit la climatisation et démarra. En dépit de la fraîcheur artificielle, les rayons du soleil parvenaient à pénétrer et à provoquer des sensations de brûlures sur la peau. La route était presque déserte. De temps en temps ils croisaient une voiture. Depuis la première grossesse de sa femme il a prit l’habitude de ne plus rouler vite. Il dépassait à peine les 80 kilomètres par heure sur l’autoroute et sur les routes pas plus que 60 km/h. Ce jour là, cependant, il a eu envie de se presser un peu. Il voulait arriver à temps pour le déjeuner chez sa sœur. Le compteur de la voiture ne descendait pas des 120 km/h. Le bon état de la chaussée et le fait qu’il connaît assez bien la route pour l’avoir emprunté plusieurs fois lui donnèrent une certaine sensation d’assurance et de tranquilité. Il a parcouru plus de la moitie du chemin. De temps en temps, il regardait ses filles à travers le rétroviseur comme s’il voulait se rassurer qu’il contrôlait tout. Au loin, une voiture venait au sens inverse. A un certain moment elle paru vouloir s’arrêtait. Mais, elle reprit la route finalement. Quand elle arriva à sa hauteur, il jeta furtivement et inconsciemment un coup d’œil. Quelques dizaines de mètres plus loin, quelques chose heurta la pare-brise, la vitre volât en éclats… Machinalement, il donna un coups de volant brusque. Il perdit le control du véhicule. Ce dernier comme un taureau furibond fonça directement sur un gros arbre…

7 commentaires:

cactussa a dit…

ca se produit chaque jour sur nos routes.NCHALAH CE N'est que histoire pour faire attention et non pas une realite.
JESPERE QUE C'ETAIT PAS GRAVE.

Takkou a dit…

@ Cactussa : Ça peut être la réalité. Mais là ce n'est qu'une fiction.

Nouha a dit…

Je ne sais pas si ta deja vu Babel et 21 grammes de Alejandro Gonzalez Inarritu ...mais ton histoire men rapel ....d'ailleurs ces deux films sont magnifiques...ils sont à voir absolument !!

Takkou a dit…

@ Nouha : Oui je dois reconnaitre que le film Babel etait present dans ma pensée lorsque j'ecrivais ces deux destins croisés.

rescapé a dit…

Il y a un mec qui s'est fait décapiter en plein vol . Il était à bord de son ulm, volant tranquillement comme d'habitude et puis d'un coup plus de tête . Ce n'est que plus tard à une centaine de kilomètre de là que l'on informera le pilote du mirage qu'il venait de décapiter un homme en plein vol .
Aya ach 3andkom ma t9oulou tra ?

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit…

Hors sujet Je viens de te taguer sur http://khilweli.blogspot.com pour dévoiler tes lectures

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

Bonjour takkou
Souvent, très souvent même je me suis posé la question des "que se serait il passé si"
Si je pars plus tard, le matin
Si je change de route
Si, si, si, si si,
Et souvent, je me dis "si c'est écrit tu ne changeras rien"
Sans doute les réminiscence de ma vie au Maroc
Patrick