LES CARICATURES DE LA HAINE

Le quotidien français “Libération” a publié dans son édition du 2 février dernier un article sur les impressions de l’un des auteurs danois des caricatures polémiques sur le prophète Mohammed qui ont embrasé la planète.

Le caricaturiste admet qu’il n’a jamais anticipé les événements qui ont suivi la publication des caricatures. Il ajoute qu’ils étaient 12 sur un total de 48 membres de l’association des caricaturistes danois (c’est à dire à peine le ¼) à avoir répondu présent à l’invitation lancée par le journal « Jyllands Posten » qui a commandé les fameuses caricatures.

Dans le même article, il reconnaît qu’il s’agissait d’une provocation gratuite, Expliquant, cependant, que pour son cas du moins, il a participé pour ne pas se faire traiter de poule mouillée et qu’en même temps il trouvait là une occasion propice pour tourner en dérision aussi bien le journal que ses lecteurs. En effet, l’intéressé dit que son intention et celle de ses collègues a été mal comprise et que des caricatures il n’a été retenu que « l’image du prophète, le turban surmonté d’une bombe à la mèche allumée ».

Il semblerait que les danois se sont rendu compte qu’ils étaient allés trop loin avec cette histoire et que les caricaturistes, conscients de leur bourde, attendent des jours meilleurs pour dépenser les quelques 40.000 euros qu’ils ont récolté de l’affaire au profit d’œuvres contre le racisme…

Que dire de tout cela ? Les « occidentaux » ont toujours stigmatisé la tendance de l’arabe, en particulier, et du musulman, en générale, à avoir une réaction exagérément impulsive et agressive (ce qui n’est pas totalement faux du reste), mais ils oublient toujours que par leur comportement méprisant et provocateur ils ont été souvent à l’origine de telles réactions.

L’aveu spontané du caricaturiste danois est en quelque sorte « une mea culpa » version light peut être mais qui démontre, du moins, que les « occidentaux » ne sont pas si cartésiens qu’ils le prétendent. Avec l’affaire des caricatures ils ont sciemment et bêtement remué la merde mettant tout le monde dans une situation insoutenable.

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Des personnes sensées ou des associations ou que sais-je auraient pu prendre des initiatives pour restaurer un minimum de confiance et d’entente entre les deux rives. Malheureusement rien n’a été fait. Pire encore, des medias français se sont cru obligés de prendre la relève au nom de la sacro sainte liberté d’expression. Et aujourd’hui encore, la majorité des candidats à l’élection présidentielle française ont cru bon de s’immiscer dans une surenchère absurde pour apporter leur soutient au journal « Charlie Hebdo » dans une affaire qui est pourtant encore traitée par la justice (et ils osent parler de séparation des pouvoirs).

5 commentaires:

arab a dit…

La liberté d'expression, elle est valable que dans un seul sens pour insulter les musulmans . Dieudonné à qui l'on interdit la liberté d'expression s'est rendue pour ironiser sur cette défense de la liberté d'expression dont font preuve les hommes politiques et certains médias quand il s'agit de stygmatisé une partie de la population mais jamais une autre qu'il est dangereux de montrer du doigt . Dieudonné en a fait l'amère expérience et c'est pour cela qu'il s'y est rendue à cette audience . j'ai eu l'occasion de regarder le sketch de dieudonné, j'ai constaté que tout le monde riait et applaudissait de djamel à faugiel en passant par le reste des spectateurs . Il n'y avait rien d'anti-sémite et pourtant le voilà banni des média français . C'est ça leur liberté d'expression ? Ils se rendent de plus en plus ridicules et de moins en moins crédibles . Je te conseilles de regarder cette vidéo du sketch de dieudonné et de la comparer avec les caricatures pour voir qui est le plus provocateur dieudonné ou les médias qui ont repris ces caricatures au nom de la prétendue liberté d'expression . Ce monde nous à habitué à un traitement des résolutions des nations unis à deux vitesse, une pour expédier avec la plus grande célérité les bombardiers et autres engins de mort contre les arbes et musulmans et une autre pour moduler freiner voir empêcher toutes actions destinés à remettre en place ceux qui foutent la merde au proch-orient . C'est exactement la même chose pour la liberté d'expression et pour le traitement des réligions . Même les français en sont conscients mais ils ne peuvent pas s'exprimer sur ce sujet, ils ne sont pas chez eux .C'est le pouvoir de l'argent qui domine, qui désigne les bons et les méchants et ce rôle de méchants qui nous est dévolut nous colle depuis trop longtemps à la peau . Malheureusement, une partie de nos concitoyens tous anesthésiés par le tarvail de sape entrepris de longue date pour les écarter de la vérité et présenter à leurs yeux leurs origines, leurs religion comme une tare dont il faut se séparer . Il y en a beaucoup sur cette blogosphère, je les plaint, quand je vois dans quel léthargie, la propagande les a poussée . Enfin, espérons que cela changera et qu'il sortiront de cette torpeur . Comment espèrent-ils êtres respectés un jour, alors qu'eux-même se méprisent ?

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour arab et errances
ton spot et la reponse de "arab"
m'interresse:
Bonjour
J’ai bien réfléchis avant de tenter modestement de répondre, ou du moins plus justement d’échanger sur ton spot, il peut rapidement s’enflammer, et aboutir a son contraire l’échange d’avis et d’opinion dans le respect des hommes de tous les hommes
Je me lance
Juste avant je voudrai préciser que je suis né a Marrakech en 1954, que j’ai quitté le Maroc en 64, je parlais (et garde en mémoire) marocain et berbère, et c’est pour cela que je suis sensible que dis-je très sensible a toute dérive entre nos deux pays, et voila un sujet de tension fort
A l’école a Midelt il y avait, Sami fils de synagogue, Katsikas, fils de, moi fils de l’eglise, et bien sur les marocains fils de la mosquée
Jamais, jamais je n’ai entendu, ou le moindre signe de « racisme »
C’est en rentrant en France que pour la premier fois 6 mois après mon arrivée un « espagnol » me traite de marocain, j’ai cru fièrement que c’était un signe sympathique, comme cela ne suffisait pas , il m’a traité d’arabe, et là venait de s’écrouler mon innocente jeunesse
Le racisme en France, dans mon pays d’adoption
Faisons tous attention, et parfois dans ton spot, tu tombes dans le piège (si tu permets une remarque)
« Tous les européens ne sont pas des racistes, comme tous les « arabes « ne sont pas des terroriste »mais la minorité agissante crie toujours plus fort que le peuple aveugle et satisfait de son sort
Et là je suis d’accord avec toi, la liberté expression n’existe pas, n’a jamais existé et n’existera jamais, dur constat, mais qu’on me prouve le contraire, vos exemples sont significatifs
Aucun dirigeant de n’importe quel pays ne peu se le permettre
Alors il nous reste les illusions de la « liberté d’expression »
En réalité les pouvoirs de tous les pays aidés des medias et des « loobiing » financiers nous dirigent lentement mais très sûrement vers la destinée qu’ils nous ont choisi ; et sûrement pas vers la capacité a :
Penser librement
S’exprimer librement
Agir librement
Par la force cela se nomme «despotisme, totalitarisme etc…………… »
Par la douceur cela se nomme »despotisme, totalitarisme …………….. »Éclairé

Anonyme a dit…

http://www.dailymotion.com/video/x125dz_la-bete-noire-part-1

Anonyme a dit…

http://www.dailymotion.com/video/x125j1_la-bete-noire-part-2


Lien très très intéressant et il y a aussi la partie 3, c'est époustouflant quand on voit les liens qui perdurent entre deux amis de scènes qui ont été spérarés par la pression médiatique .

Anonyme a dit…

on a tous reproché au journalistes occidentauxleurs caricatures et la provocation qui s'en est suivie, mais moi je reproche au journalistes arabes ou peut etre proarabes, aux deifferentes organisations musulmanes qui ont intenté un proces à charlie hebdo (proces qui, selon moi etait completement inutile, puisque completement previsible), leur manque d'activisme.

Cette meme liberté d'expression qui a permi la publication de toutes ces caricatures et ces articles, donne aussi aux musulmans le droit de se defendre.. mais, malheureusement, dans les pays musulmans, on meme pas su contenir les foules, qui par leur menifestations et leurs agissemet betes et vulgaires, n'ont fait que confirmer cette meme idée d'un islam violent.