Tous des couillons


Enfin, les medias tunisiens osent parler de Redeyef. Il y a de quoi se réjouir car il été temps. Mais voila « les vents ne soufflent jamais dans le sens désiré des barques ». C’est ainsi qu’au lien de crever l’abcès, on nous gratifie avec des articles pleins de sophisme et de discours contorsionnés pour faire l’apologie du recours aux balles réelles pour « paralyser » les « éléments perturbateurs ». Rien qu’aujourd’hui, Raouf Khalsi, journaliste sportif de chez « Le Temps » a réquisitionner l’espace de l’éditorial du journal pour pondre un article ou plutôt une immondice. C’est ainsi qu’il a vu derrière les événements qui secouent la région du bassin minier et de ses conséquences dramatiques les « forces tentaculaires de l’embrigadement, de la récupération, de l’instrumentalisation évidement religieuse (qui) sont prêts à bondir sur ces âmes égarées »… Donc selon lui, le spectre religieux est omniprésent. Qui dit religieux dit implicitement terroriste et avec les terroristes il n’y a qu’un seul discours à tenir : celui des armes… La messe et dite.

2 commentaires:

ahmed a dit…

الزّح ما اذكاه هالرجّال رؤوف الخلصي
ما لقاها حد قبلو هو
الجماعة في الرديف و المتلوي طلعو...و احنا موش فايقين...اب...اب...اب
بالحرام الرجّال هذا عبقري
انا واحد من الناس اقترح على "لي طان" انها تزيدو في الشهرية.

Mon Maroc à moi a dit…

bonjour monsieyr le ministre des affaires etrangere
je reprends contact apres plusieurs mois d'absence qui m'ont permis de terminer mon livre sur le maroc
je serai publié en janvier
a bientot
patrick