Liberté d'expression (!!!)


Peut-on parler de tout, en vertu du sacro saint principe de la liberté d’expression ? Incontestablement oui. Mais peut on, toujours au nom de ce même principe, parler de n’importe quel sujet sans pour autant avoir un minimum de connaissance sur le sujet abordé ? La réponse est encore absolument oui. Cependant, peut on émettre des jugements de valeur arbitrairement et dire des inepties gratuitement invoquant le droit à parler librement ? Là je crois que la réponse est inévitablement négative car cela relèverait beaucoup plus de l’abus que du droit.

Lorsque on lit un texte, un article, un poème, un dicton… que ce dernier attire tellement notre attention au point de le reprendre dans son livre, son discours, son blog… sans souligner préalablement son avis, ou son jugement sur le texte repris, il est difficile de convaincre par la suite que la reproduction a été fortuite, spontanée, innocente, ou qu’elle n’engage en aucun cas la responsabilité du « repreneur ». Prenez comme exemple le cas du Pape Benoît XVI qui reprit lors du fameux discours de Ratisbonne des extraits d’un dialogue entre l’empereur byzantin Manuel II Paléologue et un lettré musulman. Tout le monde, sauf le Pape, a vu dans ces allusions une offense envers l’Islam.

Dans le même esprit mais sûrement pas dans la même gravité (quoi que…), un blogger a reprit récemment un article qui soit disant « retrace » la vie de Bourguiba. Sans être un bourguibiste, n’ayant pas vécu suffisamment sous son règne et ne partageant sûrement pas certaines de ses théories et initiatives, l’article en question est foncièrement mensonger, dénigrant et d’une bassesse insoutenable. Non seulement l’auteur de l’article, opérant pour le compte d’un site Web intégriste notoire (ce qui donne déjà un idée suffisamment claire sur ses orientations idéologique), essaye de montrer que les mesures progressistes prises par Bourguiba sont des erreurs qui vont contre l’Islam et contre la nature de la vie, mais il (ou plutôt elle) nous dresse toute une liste de contrevérités réfutées et démenties par les opposants les plus farouches mêmes de Bourguiba. Ce qui m’a interpellé et relativement outré, c’est que le blogger a reproduit l’article dans son blog, à titre d’information peut être, mais sans faire le moindre commentaire qui reflète son avis personnel, laissant une impression amère que ce dernier partage entièrement les inepties et autres verbiage débités par l’auteur initial de l’article.

Que dire et que penser ? Je suis surpris qu’une personne qui se réclame membre actif du Blog « Boudourou », donc militant contre la médiocrité, le mensonge, le dénigrement…, se soit impliquée dans une situation pareil. On peut toujours faire valoir le prétexte de la bonne foi, mais franchement dans ce cas il me semble qu’il s’agit plutôt de mauvaise fois. J’espère me tromper…

12 commentaires:

Kaiser a dit…

C'est fort possible. Mais
"mais il (ou plutôt elle) nous dresse toute une liste de contrevérités réfutées et démenties par les opposants les plus farouches mêmes de Bourguiba"
peux-tu nous en donner des exemples ?
Car moi-même je n'ai pas vécu sous bourguiba (assez longtemps)

HNANI a dit…

آه يرحم والديك وانا من بكري وانا محموصة إنحب نكتب علي السيدة إلي كتبت المقال و السيد إلي حطو في التدوينة متاعو.. علي خاطر لثنين ما حبوش إعديولي التدخلات متاعي.. إمسكرين الباب متاع الملاحظات.. و هوما كان سكرو أفامهم خير.زيد شفتو هاك قلت الحياء متاع التدخلات إلي عاملينها و قلة الرحمة علي بورقيبة؟ حاجة وحدة بربي و يرحم والديك خليني إنقولهالهم و يقراووها حتي نعمل مخي وانجاوبهم: الفساد إلي يحكيو عليه في الشعب التونسي راهو أقل من فسادهم و فساد سيادهم

BIGwal a dit…

Les faits cités ds l'article de Mme machin sont réels elle parle bien de la tunisie , sauf que des faits on peut en faire ce qu'on veut chacun sa vérité comme on dit, personnellement je trouve que cette dame est allée vers l'anecdotisme et qu'elle s'est aventurée à des interprétations fallacieuses en délaissant le plus important , qu'elle a d'ailleurs, brièvement invoqué vers la fin de l'article.
donc c'est une question de "pondération" et de mauvaise foi, (un peu quand même)...

anonyme17 a dit…

j'ai vécu toute ma jeunesse et jusqu'à l'âge de 32 ans ans sous le règne de Bourguiba , tout ce qui a été dit dans l'article est en gros vrai sauf un petit détail ,وأجبر طالبات كلية الشريعة بجامعة الزيتونة الإسلامية على المشاركة في مسابقات للسباحة وهن يرتدين المايوه "البكيني" , cela s'est passé aprés le changement du temps de Ali Chabbi , ministre des affaires religieuses ...pour tout le reste, tout dépend de quel coté on se place....

ancien a dit…

Justement si vous aviez vécus sous bourguiba, vous comprendriez qu'il n'y a pas de quoi en être fier . Le problème c'est que la plupart d'entres-vous l'adulez uniquement par opposition à l'actuel .

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit…

Là Takkou tu me fais en effet sortir de ma réserve vis à vis d'une certaine littérature qui n'a plus que la feuille de vigne pour seul apparat d'objectivité. (reserve que je laisse de côté car je prends toujours du plaisir à commenter chez toi)Je m'explique: j'ai lu le post qui dés le départ dans son titre annonce la couleur, je m'aperçoit qu'il est une reproduction d'un autre article sur un site qui ne cache point sa haine viscérale à l'encontre du président défunt. Mais et il y a un mais en comparant les deux article que j'ai pris le soins de recopier sur words et je constate le parti pris de celui qui a rapporté l'article: toute la partie(un §) un tantinet "objective" dans l'article initial a été coupé et mise de côté, et là il ne s'agit point de coupure au hasard mais un choix délibéré qui ne veut que faire apparaitre les accusations les plus abjectes à l'encontre de Bourguiba. Bien que j'ai senti une sorte de réponse provoc. à mes posts sur mon blog et sur mémorial,j'ai estimé que ni le ton ni la malhonnêteté intellectuelle ne méritaient de ma part la moindre réaction. Je trouve que ces procédés nous font apparaître les sois disant esprits objectifs ne sont en réalité que des colporteurs d'esprit haineux, car n'en déplaise à certain Bourguiba demeurera c'est vrai en nos yeux un adversaire qui a fait rater à notre pays des occasions en or pour réellement se positionner dans une modernité démocratique, mais aussi ne l'oublions pas c'est l'homme qui a sacrifié sa jeunesse pour que ce pays jouissent de sa liberté et son indépendance , le nier c'est faire preuve de l'ingratitude la plus éhontée.

Takkou a dit…

@ Kaiser : je te conseille de lire "Bourguiba : el imama wa ezza3ama" de Lotfi el Hajji (qui n'est ni de gauche ni du PSD à ce que je sache) et aussi un autre livre de Amel Moussa "Bourguiba wal mes2ala eddiniya". ça te soulagera enormement.

Takkou a dit…

@ bigwal : il me semble qu'il s'agit beaucoup plus de propos biaisés que de pondération dans le post et dans l'article.

Takkou a dit…

@ l'ancien : le concept de fierte ne sied qu'à celui qui n'a pas d'ambition et ne veut pas progresser. Autrement on ne peut pas se conformer et remercier le bon dieu pour la na3ma qu'il nous a offert.
Autrement, le "vous" c'est derigé à qui au juste ? je ne crois pas aduler ni Bourguiba ni quiconque... Alors ?

Takkou a dit…

@ Azwaw: Tout le plaisir est pour moi. Après vérification, je confirme ta thèse. Que dire ? à part que c'est une vraie saloperie caractérisée...

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit…

On est sur la même longueur d'onde. et ça me rassura. Bien à toi.

ancien a dit…

Il me semble avoir lu un commentaire émanent d'azaw dans lequel il mentionnait sa déception de voir cette indépendance cherement acquise confisquée au profit d'un seul homme .
Pourquoi ne pas rester dans la constance et pourquoi ce soudain revirement ?

Je n'ai jamais eu la moindre admiration pour bourguiba et je n'en changerais pas, même s'il y a certainement quelques points de sa politique que j'aurais pu approuver, la majorité de ces décisions ou de celles de ces délégués ont été catastrophiques pour le pays .
Si ce n'était pas le cas, alors pourquoi fallait-il à chaque fois rebrousser pour changer de stratégie ?
Je ne veux pas prendre position pour l'un ou pour l'autre de nos 2 seuls dirigeants, mais pour avoir vécu sous les deux, je peux dire que je pérfère de loin le second sans pour autant en approuver les dérives .C'est juste que le choix ne se fait qu'entre deux personnes, sinon j'aurais bien été chercher ailleurs .

Je me souviens d'une époque ou les fonctionnaires n'étaient pas payé pendant 6 mois d'affilé .Vous imaginez vers qu'elles moyens de substitutions se tournaient nos chers policiers et garde nationaux . Je ne sais pas si c'est à partir de là que c'est instaurer cette pratique mais en tout cas, elle l'a favorisé .
Le pays après des décennies de bourgiba se trouvait au bord du gouffre, à deux doigts de la banqueroute . L'algérie menaçait même de nous annexer sour prétexte de ne pas laisser le chaos s'installer à ses frontières (on a vu ce qu'il advint de l'algérie un plus tard) .
Alors quand vous(le vous s'adressse à ceux qui l'admirent) me dites bourguiba ceci, bourguiba cela, je m'étonne un peu de votre ignorance .

Quand on voit qu'à une époque 1000 frcs étaient convertis en 70 dinars, c'est franchement n'importe quoi . Vous pouviez ramener n'importe quelle merde de france achetée 1000 frcs et revendus seulement 100 dinars, c'était mieux que de ramener des devises . A se demander si cette pratique des gros bagages ne s'est pas instauré du fait de cette convertibilité perdante . Il a fallut attendre 85 pour que 1000 frcs valent enfin 100 dinars et par la suite il y a une une suite de dévaluation qui ont favorisé l'exportation, sans oublier le traité de 1995 avec l'europe .
Je ne défends ni l'un ni l'autre, j'ai beaucoup de reproche à faire à l'actuel mais j'essaie juste d'être objectif et tout ce que je peux dire c'est qu'en 33 ans, nous n'avons fait que tâtonner . C'est à dire qu'on se lançait pour tenter tel chemin pour ensuite l'abandonner après avoir constater l'erreur .Il n'y avait aucune projection dans l'avenir, aucune prévision, on tentait le coup et on se ramassait par la suite après une dizaine d'années d'erreur .

Cet homme là à pris le pouvoir au moment le plus crucial et on paie encore aujourd'hui le prix de ses décisions .Le résultat de son accession au pouvoir c'est un parti unique et deux présidents pratiquement élus à vie .

Cet homme là s'est accaparé le fruit des efforts de toute une géneration de résistants . Lorsque ceux qui se considéraient au même niveau que lui ou tout du moins qui savaient qu'elles avaient été leur participation dans la libération du pays, ce sont mis dans l'idée de l'écarter du pouvoir . Ils ont été traités de comploteurs, saboteurs,(un peu comme les accusations de terroristes lancées aujourd'hui) emprisonnés, torturés puis condammné à la peine de mort sauf ceux qui avaient pus fuirent et un certain matri sauvé par la famille ben amar .
Il s'est aussi débarassé de son principal rival en le faisant exécuté .
Comment pourrais-je admiré cet homme ?

Il y en a qui évoque l'éducation, certes en supposant que ça soit vraiment sa décision, il a consacré une bonne partie du pnb à l'éducation, je crois que c'était 7 % à l'époque . Nous étions les deuxième derrière l'urrs je crois . Mais est-ce que cela veut dire que quelqu'un d'autres aurait pris une décision contraire ?

Par contre, on oubliera de parler de la destrcution de notre agriculture mais on l'attribuera plus facilement à bens salah parce que c'était bien sa décision . De ce côté là, il faut dire qu'il était plutôt assez futé, il savait comment se servir des ministres fusibles qu'il jettait à la vindicte populaire .
A défaut de le détester lui, les tunisiens ont appris à détester les ministres qui eux étaient chargés d'encaisser les mauvais coups .

Nan franchement je ne peux pas me le remémorer en bien .