Magdi Allam, l'islam, le Christianisme et la violence


L’information vous l’avez certainement lu ou entendu quelque part. Magdi Allam, un italien d’origine égyptienne s’est convertit au christianisme. C’est le Pape Benoît XVI en personne qui lui a donné le baptême. Au-delà du caractère polémique de l’affaire et des débats émotionnels que peut susciter une telle conversion à effet plus médiatique que religieuse, mon attention fut attiré par les déclarations, un peu saugrenues, réalisées par celui qui se dit avoir embrassé la foi du Christ par raison. Magdi Allam, éditorialiste du prestigieux journal italien « El Corriere della Serra », donc théoriquement un vrai intellectuel et non un usurpateur qui aurait troqué son Islam pour le christianisme pour des raisons suspicieuses, aurait déclaré peu après sa conversion que son acte il le justifie par sa conviction profonde que « le mal est inhérent à l’islam » et que cette religion « est physiologiquement violente et historiquement conflictuelle ».

On ne peut pas écarter d’un revers de main une certaine véracité dans les propos de Allam. Aucune personne, armée d’un soupçon de bon sens, ne peut affirmer ne pas avoir été scandalisé à la lecture de certains versets du Coran où il est question de violence, de cruauté, de barbarie… Mais cette violence est elle une exclusivité de l’Islam tel que veut le faire croire Allam. Ce dernier, ne fait-il pas là le relais à certains milieux qui prêchent un discours fallacieux et tendancieux selon lequel l’Islam est la source de tous les maux de ce monde ?

La violence que Allam reproche à l’Islam est ce une particularité bien musulmane ou est ce un facteur commun entre la majorité des religions aussi bien monothéistes que païennes ? S’il est vrai que Allam a fui l’Islam pour épouser le christianisme à cause du caractère intrinsèquement violent de la religion de Mahomed, j’ai peur que ce dernier ne se soit trompé de cible. Car à juger de sa déclaration incendiaire, ou bien ce Allam est entrain de donner la preuve de sa malhonnêteté intellectuelle ou bien ce dernier ignore complètement les textes fondateurs et l’histoire sombre du christianisme. Tous aussi violent que l’Islam, le judaïsme et même le bouddhisme, le christianisme a connu ses propres pages noires. Se ne sont pas des enfants de chœurs qui ont mené les croisades, instauré l’inquisition et décimé des races entières au nom justement du Christianisme. Même dans le présent, et bien que sagement voilées, les guerres que mène le monde occidental contre le monde musulman sont bel et bien des « croisades » qui reçurent la bénédiction de l’actuel Pape.

On peut toujours prétendre que Jésus n’a jamais prêché la violence. Mais s’il est vrai que le message du Christ a été trahi il faut admettre que ceux de Mohamed et de Moise l’ont largement été aussi. Pour résumer l’affaire, je dirais que lorsque la religion vienne à affronter les choses terrestres la violence devient inévitable car il ne s’agit plus d’une quête spirituelle mais tout simplement d’une volonté d’imposer un pouvoir et le pouvoir n’est que le faux jumeau de la violence.

6 commentaires:

Lil a dit…

Peut-être faudrait-il laisser à cet homme le droit de croire en ce qu'il veut? ( lisez le verset 99 de sourate Younes).
=> La liberté, que vous l'admettiez ou pas, est le principe fondamental de l'Islam.
Le second principe est celui de "la dharara wala dhirar", =>pas de mal à soi même ni à ce qui nous entoure(humain,animaux,nature et écologie,même la matière a ses droits... La barbarie n'existe pas dans le Coran, je défis celui qui dit celà d'avoir lu en entier le Coran.
Peut-être faudrait-il que vous lisiez la Bible aussi.
Comme le dit l'islamologue Maleck Chebel, que l'Islam n'est pas intégriste d'autant que ne l'a été le Christianisme.
Souvenez-vous des siècles d'oscurantisme où l'Inquisition, au nom du Christ,Paix soit sur lui, a provoqué des meurtres, des autodafés,a crée le fanatisme pur est dur...
Cogitez svp. Merci

Ouss a dit…

Ciao.
J'ai déjà évoqué cette histoire le soir même de la veillé pascale
http://oussinthebox.blogspot.com/2008/03/le-journaliste-magdi-allam-t-baptis-par.html
Mais je n'arrive toujours pas à comprendre les réactions que j'ai pu lire sur le net de certains arabes et islamiques qui pense que le pape incite aux Croisades en baptisant Allam.
Je trouve que Benedetto XVI n'a pas de faute en baptisant Magdi Allam. Les papes ont pris l'habitude de baptiser les nouveaux nés pendant les festivité de la nativité, et de faire de même avec les nouveaux convertis pendant les fêtes de Pâques. Je ne crois pas que Benedetto XVI devait s'arrêter devant Allam, il baptise toute personne qui se présente devant lui.
Mais vu la place qu'occupe Allam au sein de la société italienne, l'affaire a été médiatisée.
Cela dit il faut guère se tromper et tomber dans un auto-piège, car si vous voyez bien, aucun chrétiens ou juifs ou quiconque n'a cherché la polémique suite à la conversion de l'un des leurs vers l'Islam...
La religion et toutes les croyances de foie doivent impérativement rester une affaire privée. On ne doit en aucun cas en rendre compte, et cela - malheureusement - n'est pas le cas chez les musulmans qui demeurent, à mon avis, très susceptibles à propos de tout ce qui concerne leur religion...

Ouss a dit…

http://oussinthebox.blogspot.com/2008/03/le-journaliste-magdi-allam-t-baptis-par.html

Bibi a dit…

Je pense qu'il faut pas perdre notre temps à débattre sur les actes et propos de M. Allam. Il n'a pas embrassé le christianisme parce que l'islam est violent..Juste un indice, M. Allam a publié un livre best seller en Italie qui s'appelle "viva Israel".Allez sur internet voir un peu la vie et l'oeuvre de ce monsieur. ça pue.
Je ne suis ni fanatique, ni folle d'allah. Je suis athée et je respecte toutes les croyances et surtout les non-croyances mais ce monsiuer est trop louche.

mr propre a dit…

Bah ça ne fait qu'un lézard en moins .Il n'a eu que ce qu'il mérite si l'on sait interpréter les choses comme il se doit . Si Dieu lui a enlevé l'islam, c'est qu'il ne le méritait pas, mais par contre, il y en a beaucoup qui sont nés dans un autre milieu que l'islam et qui se sont convertis . Chacun interprète comme il le veut mais pour moi le départ de cet individu, c'est du nettoyage et c'est tant mieux .

Bibi a dit…

Ce qui attire mon attention est que les musulmans n'arrêtent pas d'énumérer chaque jour tous leurs nouveaux convertis (ceux qui embrassent l'islam) alors que chaque fois qu'un musulman se convertit, c'est la fin du monde. Quelque part, les musulmans croient vraiment que leur religion et THE religion et qu'ils détiennent la vérité. Moi, je m'en fous que ce Allam se convertisse à ce qu'il veut. Après tout, c'est sa liberté personnelle! Par contre, ce qui me dérange chez ce monsieur et sa conversion n'y chane rien, ce sont ses prises de positions par rapport au terrtoire occupé. Il a une position scandaleuse (à mon humble avis) du peuple palestinien, de l'OLP, de Arafat et de tout ça en général. Je vous invite vraiment à taper son nom sur google et à lire les interviews qu'il donne. C'est scandaleux! Et je ne dis pas ça parce que je suis arabe, c'est parce que la cause des palestiniens est une cause juste, je veux dire universelle. C'est un peuple démuni devant un colonisateur très puissant et ce monsieur part dans des dévagations sur la violence islamqique.. Mais ça n'a rien avoir avec l'islam même si ils étaient boudhistes ou hindous, ils auraient réagi pareil..Devant l'injustice tout le monde réagit pareil..Ce monsieur m'enerve à un point....