Opération bouche-cousue

En avril 2003, peu de jours apres le déclenchement de la guerre contre l'Irak, deux journalistes espagnols, se trouvant sur place pour couvrir la "calamité", trouvèrent la mort. Le ministre espagnol de la Défense, à l'époque, décréta que tous les espagnols se trouvant en Irak, journalistes y compris, doivent quitter le territoire irakien le plus tôt possible. Faute de quoi, l'Etat espagnol se désengage de toute responsabilité et même de tout apport d'assistance. Cette mesure suscita chez le corps des journalistes espagnols une réaction que je trouve extremement intelligente. Les journalistes chargés de couvrir les activités du chef du gouvernement espagnol, déposèrent caméras, appareils photo, micros, stylots, carnets..., par terre au passage d'Aznar. Par cet acte, ils ne voulaient pas uniquement exprimer leur colère pour la mort de deux de leur collegues. Non, ils voulaient aussi signifier à Aznar et à son gouvernement que si ces derniers ont decidé d'empecher les journalistes espagnols de réaliser leur mission tel qu'ils l'entendent et bien ces meme journaliste sont préts à punir le chef du gouvernement et son equipe en les privant de parole, d'image, de moyens de communication...

Pourquoi je raconte tout cela. Tout simplement pour donner un avis sur l'opération "note blanche" decidée par la blogosphère tunisienne pour le 25 décembre prochain. J'entend déjà des voix s'elever de loin pour me traiter de rabat-joie et de casseur d'ambiance... Non, je vous assure que je ne veux nullement jouer ce rôle de brebis gâleuse. Mais, j'ai des questionnements sur l'opportunité et l'eficacité de cette opération. Tout d'abord, je voudrais affirmer que je trouve l'ésprit et le principe de cette action legitimes et necessaires. Mais c'est la façon qui me dérange. Que voulons nous signifier par cette "note blanche" ? Notre colère contre la censure du blog de notre confrere Free-Race ? Soit, mais cette colère ne pouvons nous pas la manifester autrement qu'en nous reduisons au silence ? Qui sera puni dans cette affaire, les bloggers ou les auteurs de la censure ? Ne pensez vous pas que celui ou ceux qui sont derriere cette censure vont se rejouirent et se dire "tiens, on a reussi à leur clouer le bec pendant 24 heures à ces cons de bloggers" ? Je ne sais pas pour vous, mais moi je ne veux pas qu'ils le disent. Je ne veux meme pas leur donner la chance d'y penser. Au lieu de disparaitre "symboliquement", je pense qu'il serait mieux que nous soyons tous des "Free-race" le 25 decembre prochain, en postant pour lui, pour le soutenir, pour lui montrer notre solidarité... pour maintenir notre blogosphère dynamique, vivace et libre... Maintenant si la majorité d'entre nous juge que la meilleurs reponse à la bande de censeurs c'est de poster blanc et bien je ne ferai que suivre la decision de la majorité...

3 commentaires:

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit…

Taha Hussein raconte cette anecdote de sa vie d'étudiant au Caire: Un de ses prof anglais ou français a eu un comportement au regards des étudiants insultant, ils ont décidé de faire une classe morte( blanche) il leur a dit: "En faisant cet acte c'est comme si vous vous couper le pénis". Pour nous c'est se couper la langue, en effet que de poster blanc car nos post ne sont ni du lait ou du pain pour que la société en soit privée. Donc je suis d'accord avec toi qu'il poster utile.

Yottil a dit…

Je pense que, dans notre pays, les actes symboliques n’ont de portée et de répercutions importantes que lorsqu’ils « dérangent » ou « perturbent » le cours normal des choses… sinon, ils n’ont aucune valeur ! Pour les enseignants, par exemple, porter le brassard rouge en signe de mécontentement tout en continuant à aller en cours (5octobre) n’a en Tunisie aucune portée comparée au fait de passer 2 ou 3 jours sans enseigner !! Là ça dérange… et C là où ça fait un plus de bruit… même si, malheureusement, le résultat reste quasiment le même !! Mais ça C une autre histoire…

BoZtMan a dit…

@Takkou, Azwaw et Yottil,
Je suis tout à fait d'accord avec vous ... ça ne sert absolument à rien de poster "blanc" ... L'idéal serait de publier un même article sur toute la blogosphère tunisienne, article qui serait écrit, par exemple, par Free Race. Tout ça pour rejoindre ce que tu as dit, Takkou, le 25 nous serons tous des "free race" ... Je propose d'ailleurs d'intituler le post "il kollna 3ala fard kilma" ;-P