Atteinte à la pudeur à l’IPEI


Quelqu’un se rappelle-t-il du film « Sliver » ? C’est un film dont les protagonistes sont Sharon Stone et Alec Baldwin. Un film pas aussi intéressant que cela. Il raconte les aventures d’un propriétaire d’un immeuble high-tech qui a installé des cameras un peu partout dans sa résidence pour épier ses locataires et plus précisement ses locatrices. Eh bien, il semblerait qu’on est sur le point de vivre la version tunisienne ou plus tôt une parodie de ce film.

Si cela venait à se confirmer ça serait indiscutablement le scandale du siècle. Il semblerait qu’une étudiante à l’Institut Préparatoire aux Etudes d’Ingénieurs (IPEI-Al Manar), aurait découvert une camera dans les toilettes de l’établissement ou elle étudie. Selon un article publié par le journal « Achaab », des cameras ont été installées un peu partout dans cet établissement sur décision de l’administration de l’institut dans le but de contrôler enseignants, étudiants, employés et tutti cuanti… Déjà, rien que pour cette raison l’affaire est suffisamment ignominieuse. Si on ajoute à cela l’existence de cameras là où elles ne devaient pas l’être alors la chose ne peut que s’amplifier en gravité. Il y a plusieurs questions qui se posent : Qui a fait cela ? Comment ? Qui est au courant ?... La présence de cameras dans les toilettes, quoi qu’on puisse prétendre, n’est justifiable sous aucun prétexte. C’est un viol qualifié.

Maintenant, il va falloir déterminer quelles proportions cette affaire a pu prendre et surtout l’ampleur des préjudices qu’elle aurait provoqué. Y a-t-il déjà des vidéos qui circulent sur le net ou dans un autre circuit « mafieux » ? Combien de jeunes filles ou d’enseignantes se sont fait piégées avant que l’on découvre le pot aux roses ?

Wait and see.

1 commentaires:

Zehle a dit…

Je vais tenté de répondre à quelques unes de tes questions :

Qui a fait cela ?
--> Un Pervers

Comment ?
--> Avec des Pervers

Qui est au courant ?
--> Les Autres Pervers

"Nous ne voyons pas d'autres explications"