Prix Mo Ibrahim ? Eeeeuuuuh...

Mo Ibrahim est un homme d’affaire soudanais qui a touché le jack pot en réalisant une plus value pharaonique lors de la cession de ces parts dans la société Celtel au groupe koweitien MTC. Ce monsieur se veut assumer le rôle d’agitateur non d’idées mais de sociétés en lançant une initiative fort insolite : la création d’un prix de bonne gouvernance doté d’une prime largement supérieure à celle concédée par le prix Nobel et qui sera décernée aux anciens chefs de gouvernement africains. Peuvent se présenter à ce prix uniquement les lauréats capables de remplir les deux conditions suivantes : avoir démocratiquement quitté ses fonctions et, surtout, s’être distingué pour la qualité de son action politique. L’initiative parait louable et sûrement très noble. Sauf que restreindre la candidature au continent africain risque de vider ce prix de son sens. Parce qu’au vu de ce qui se passe en Afrique aujourd’hui (et toujours d’ailleurs), je ne crois par que les candidats à se prix vont se bousculer pour l’avoir. Au fait, les lauréats qui correspondent aux conditions proposées sont très peu nombreux et représentent, á mon avis, l’exception et non la règle. Ceci dit, Monsieur Mo Ibrahim, au bout de quatre ou cinq ans aura fort à faire pour dénicher une personnalité à qui attribuer son fameux Prix. Donc, aussi flamboyante et philanthropique que puisse paraître son initiative, ce riche homme d’affaire qui veut bousculer les choses pourrait être tranquille et rassuré que son argent n’ira très probablement pas trop loin de son compte bancaire.

1 commentaires:

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour takkou
je suis bien ok avec toi
j'aurai ajouter aussi que la prise de pouvir ai eté legale par des elections
amities
patrick