L'Afrique du Nord est la nouvelle cible de l'Eglise ?

Je ne sais dire s’il s’agit d’une pure coïncidence ou bien d’une manipulation tramée par quelques forces occultes, mais en l’espace de quelques jours j’ai prit part ou j’ai été témoin de plusieurs discussions ou il été question d’un phénomène énigmatique qui est devenu le sujet d’actualité des soirées estivales entre amis. Ce sujet est la conversion de tunisiens au christianisme. Il est indéniablement vrai que la Tunisie avant d’être une « terre d’Islam » a été tour à tour païenne, juive et chrétienne jusqu'à la conquête des arabes qui a marqué l’islamisation peut être progressive mais manifestement irréversible des tunisiens et de tous les habitants de la zone du Magreb. A ce point, il faudrait peut être préciser que seuls les juifs ont résisté aux vents et aux marées maintenant leur culture, leurs traditions et leur foi. Pour ce qui est de la présence chrétienne sur le sol tunisien, personnellement, à part les tunisiens d’origines maltaises, italiennes ou françaises je ne connais qu’un seul cas d’une famille tunisienne qui est chrétienne et dont les membres portent tous des noms arabes. Mais même si je ne peux pas être affirmatif à cent pour cent sur les origines de cette famille, je sais qu’au moins une grande mère dans cette famille portait un prénom européen. Pour revenir un peu à notre sujet, les participants à ces discussions ont évoqué la présence de missionnaires évangélistes sur le sol tunisien, l’exercice de pressions financières sur des pauvres, les promesses d’un avenir meilleur… bref que des supputations et rien de concret ou de tangible. S’agit-il d’une conversion spontanée et désintéressée émanant d’une quête spirituelle sincère ? S’agit-il d’un phénomène de mode ou tout simplement d’un canular ? Pourquoi pendant une présence française de plus de 70 ans en Afrique du Nord, la colonisation a récolté un échec fracassant dans l’évangélisation des nord africains et ce malgré les efforts considérables de l’Eglise alors qu’aujourd’hui et sans raisons apparentes des tunisiens, des algériens et des marocains choisissent délibérément d’embrasser la foi de Jésus ? Intrigué et insatisfait des faits et explications présentées, j’ai fait un petit tour sur Internet pour voir si je pouvait tombé sur un article ou une étude intéressante sur le sujet. De mes recherches il en ressort que tant la Tunisie, comme l’Algérie et le Maroc, ces trois pays sont touchés indistinctement par ce phénomène. L’Algérie, pays déchiré et ou règne la confusion, la marginalisation et le chaos, la conversion au christianisme peut paraître explicable du moment ou les bébés sont égorgés et les femmes éventrées au nom de l’Islam. Mais, Les raisons qui poussent les tunisiens et les marocains à trouver le salut de leurs âmes grâce au Christ sont sûrement différentes. En l’absence d’un prosélytisme affiché de l’église, l’apparition de ces anciens musulmans convertit au christianisme intrigue. Apostrophé sur ce sujet, Paul Geers un père blanc qui connaît très bien la Tunisie pour y vivre depuis plus de 50 ans, a déclaré que le regain d’intérêt des tunisiens, en particulier, et des nord africains, en général, pour le christianisme et pour l’église s’expliquerait par la (re)découverte de la foi de Jésus à travers les émissions religieuses à la radio (RMC) et à la télévision (Miracle, Sat 7, Al Hayat…). Je voudrais bien croire à sa thèse et j’aimerais bien, aussi, croire en l’authenticité de ces conversions. Je voudrais surtout ne pas voir en ce phénomène une manière de se rapprocher de l’occident analogue ou parallèle aux « mariage d’amour » entre des nord africains de 20 et 30 ans avec des européennes de 60 ans et plus. Comme je ne dispose pas de preuves ni la certitude qu’il y a anguilles sous roche, je vous laisse le choix de faire votre propre jugement sur ce sujet.

10 commentaires:

Téméraire V5.0 a dit…

La conversion au christianisme a existé en Tunisie depuis la VIIIème croisade du temps de St Louis.
A mon avis le phénomène reste très restreint et les conversions restent très minimes que cela soit en nombre ou en %.
A la fin chacun est libre d'embrasser la religion qui lui plaise.

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit…

Bravo pour ce post Takkou, il y a queques années Ridha Kefi a conscré un dossier à ce sujet, bien documenté avec des entretiens avec des personnes converties c'était sur jeune afrique.Déja à cette époque le nombre était de 500 convertis, il y a même un curé tunisien qui officie je ne crois à l'église anglcane de bab kartagenna ( église construite par Romdhane bey en hommage à sa mère protestante)Je pense que le chiffre est en augmentation constante et ceci pour diverses raisons qui méritent un travail d'enquête tres poussé.

TUNISIENDOCTOR a dit…

Les quelques dizaines de tunisiens convertis l ont fait pour avoir le visa ou pour un travail sinon c t pour des raisons économiques et non religieuses

kaiser a dit…

Je crois savoir qu'à un certain moment, Jeune Afique a réalisé un reportage sur la conversion de certains tunisiens au christiannisme (indépendemment de leur religion initiale).

Si je retrouve l'article, je le mettrai sur le blog.

Une explication de ma part (qui pourrait sembler subjective) : aujourd'hui, l'Islam progresse indéniablement en Europe et en Amérique du Nord, qui sont des régions, disons, chrétienne. Au Canada, selon une émission que j'ai regardé, le nombre des nouveaux musulmans est de loin supérieur à celui des nouveaux chréitiens. Prosylétisme, forcing ... en tout les cas, beaucoup d'occidentaux ont "peur" des nouveaux musulmans à cause aussi de ce qu'on leur passe à la TV (attentats, partis islamiste, oussama ...). Donc, un sentiment s'est installé chez les chrétiens qui se disent : "pourquoi ne pas aller directement en terre d'Islam pour convertir les Musulmans" Les médias aidant en cela, il n'y a qu'à regarder le nombre de chaînes chrétienne en langue arabe, qui généralement sont installées au Liban ou en Egypte. Bref, pour résumer, la meilleure défense, c'est l'attaque : convertir les musulmans en terre d'Islam et y faire pénétrer le nom de Jésus.

Pour ce qui du protectorat qui n'a pas réussi, je ne verrai pas les choses ainsi. A cette époque, les colons se sont installés au Maghreb et ils étaient le plus souvent séparés des autochtones, ces derniers étaient donc exploités que ce soit dans les champs, les mines ... et on ne pensait pas qu'il faudrait les convertir, plutôt les maintenir dans cet état de soumission.

@Tunisiendoctor : za3ma ? Un Tunisien demeure un tunisien. Ce n'est pas parce qu'il est chértien et qu'il s'appelle François qu'on va lui donner le passeport de la Zone Shengen.

kaiser a dit…

Tiens l'article en question de Ridha Kéfi dont a parlé "azwaw" :

A3fess houni

Tas a dit…

يريدون أن يطفئوا نور الله بأفواههم ويأبى الله إلا أن يتم نوره ولو كره الكافرون ,سورة التوبة الأية 32


Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière de Dieu, alors que Dieu ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants.

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

Bonjour takkou
Excellent spot, qui mérite débat comme le dit si bien azway soumendil .
Moi je me méfie de toutes les religions sauf du bouddhisme, qui d'ailleurs n'est pas une religion
Je me méfie des extrémismes des religions
les chrétiens et leur "croisades"
Les musulmans et leur "jihad"
"Les israéliens et leurs attitudes vis a vis de palestiniens
Certes je ne cite que les extrêmes, mais quand je cherche des exemples de grande charité des religions je n'en trouve pas
Si je lis la bible je crois lire un roman policier avec des crimes, des sacrifices humains ect……
Alors moi si la religion est bien l'opium du peuple, le miroir au alouette; j’y oppose l'homme seul, nu d'histoire et athée
mais tous le monde est libre de croire en ce qu'il veut du moment qu'il ne cherche pas par la force a imposer son point de vue
patrick

frany a dit…

j'ai regardé une émission par hasard une fois sur tv5 je crois ,les journalists interviewaient des ex musulmans d'origine algérienne qui se sont convertis au christianisme ,je me rapelle que ce qu'ils disaient tous c qu' ils ont trouvé dans le christianisme une souplesse et une tolérence qu'ils ne trouvent pas ds l'islam selon leurs propos cette religion serait plus apaisante et ne leur faisait pas peur avec des menaces d'enfer et de souffrances comme le faisait l'islam,je me rapelle qu'une femme parmi le groupe disait qu'elle était en paix depuis qu'elle a découvert la miséricorde de jésus et que son ame n'est plus tourmentée.
cette maniére de voir les choses que je ne partage surement pas est assez présente dans certains discours qui mettent l'accent sur l'image de plus en plus défigurée de l'islam défini comme une religion de haine et de sang inhibe non seulement les occidentaux mais aussi certains de ne compatriotes qui restent tout de meme une grande minorité.

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit…

@Kayser: Bravo pour l'article de Ridha el Kefi c'est un document essentiél et important il enrichit le débat et apporte un éclairage assez objectif.

Heliodore a dit…

C'est des gens qui n'avaient pas la foi, ou tres peu. Des musulmans (par naissance) non pratiquants, et qui existent par millions au Maghreb.

pour l'article de Jeune Afrique, voici le lien