Qu'est ce que la vulgarité ?

L’incident qui oppose deux de mes meilleurs bloggers, Abdou et Adem, une histoire banale somme toute que j’espère, qu’enfin de compte, il ne s’agirait que d’un nuage passager, m’a rappelé une anecdote du temps ou j’étais encore étudiant. J’avais à ce moment là un professeur de Droit, fameux pour son franc parlé et pour sa tendance à employer sans gêne des mots « choquants », qui nous donnait des cours sur les relations internationales. Ce monsieur, un grand intellectuel et un personnage haut en couleur, est très connu sûrement du coté de la banlieue nord et de la Marsa plus exactement. Il s’appelle Hammadi Rdissi. Là je voudrais ouvrir une parenthèse pour dire que Hammadi Rdissi est l’auteur de plusieurs ouvrages très intéressants sur l’Islam et le droit que je vous recommande vivement. Je ferme la parenthèse et je reprends mon histoire. Un jour, Si Hammadi est venu particulièrement inspiré au cours. Il nous gratifia avec un exposé magistral. A la fin de son oratoire qui laissa l’assistance comme assommée, l’un de mes camardes de classe demanda la parole. Je ne sais pas si son intervention était motivée par un excès d’intelligence ou plus tôt par un besoin de faire l’intéressant. Toujours est il que cet étudiant posa une question à Si Hammadi lui demandant si ce qu’il venait d’exposer était sa propre vision de la vie ou bien qu’il ne faisait là que reproduire un discours d’autrui. Si Hammadi a répondu que pour être sincère, la théorie qu’il venait de développer appartient à un certain Michel Foucault mais que lui y adhère au point d’en faire sienne. C’est à ce moment là que notre étudiant s’exclamât : « Ah ! Michel Foucault… ». Intrigué par le ton de la réponse de l’étudiant, Si Hammadi répliqua : « Oui Michel Foucault. Ceci vous pose un problème quelconque ? ». « Non » répondit l’étudiant, avant d’ajouter « mais on sait tous les problèmes dont souffre Foucault ». « Problèmes ? Quel genre de problèmes ? » demanda Si Hammadi. « Mais, monsieur vous savez bien que Foucault est euh… » tituba l’étudiant. « Pédé ? » lâcha sans ambages le prof. « Oui c’est ça » répliqua l’étudiant fier de lui. Le prof, qui comme je vous l’ai déjà dit n’a aucun tabou dans sa façon de s’exprimer rétorqua immédiatement : « Brabbi sama7ni. Savez vous ce que c’est la « Wabna » ? Je le doute fort. Avant de parler d’une chose assurez vous que vous êtes en train de parler en connaissance de cause. La « wabna » comme vous dites il faut l’atteindre pour en parler. Par ailleurs, ce « Pédé » comme vous dites ne pense pas avec son cul, ce qui fait une sacrée différence entre vous et lui car vous « ya Si ennam » ça se voit que vous n’avez pas encore dépassé l’obstacle de vos couilles ». La réponse du prof eut l’effet d’une douche froide sur toute l’assistance… We 7dithna 9yess comme disent nos aïeux.

18 commentaires:

Tambour Battant a dit…

http://tambourbattant.blogspot.com/

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit…

Bravo Takkou on est bien inspiré ce matin en plus tu me cite là un ami si Hamadi et de mes maîtres Foucault. Un post comme j'aime en lire.

Emma Benji a dit…

trop fort la reponse... je la trouve meme tres drole parce qu'au fond il a raison...

ulyssen a dit…

la reponse et un peu cinglante en effet, qu'un prof s'exprime de la sorte moi ca me choque quand meme parce que j'ai toujours considéré qu'un prof s'il n'a pas le respect de ses etudiants ne pourra pas leurs transmettre son savoir, meme s'il a raison il aurait pu employer des thermes un peu moins violents quand meme !

TUNISIENDOCTOR a dit…

je suis totalement contre ce type de langage vulgaire

Mils a dit…

pkoi j'ai pas eu ce genre d'enseignant !? :(

nesma a dit…

BRAVO.

Massir a dit…

Je suis étonnée. Hamadi Redissi est un ami. Sa femme et lui viennent souvent à la maison. Je ne l'ai jamais entendu tenir des propos orduriers.

Ce jour-là, il devait être vraiment hors de lui!!!!

mataadi a dit…

S'il tient ce language là face à une classe de gars d'un certain âge, c'est pas trop choquant .Ils en ont vu d'autres et après tout, c'est l'élève qui l'a conduit sur cette voie .Il ne pouvait pas éluder la question en laissant l'auditoire sur sa fin.S'il y a des filles, c'est un peu embêtant, elles se retrouvent mêlées malgré elles à une discussion d'hommes .

Takkou a dit…

@ Massir : Propos orduriers !!! "les obscenités" ou "mots vulgaires" ne me choquent pas outre mesure du moment ou je sais que celui qui les profere ne le fait pas pour se montrer grossier mais que son intention est plus tot de faire passer un message. Cela peut te paraitre paradoxal, mais crois moi on peut etre pedagogue dans la vulgarité... Par ailleurs, meme en tenant des propos "orduriers" cela n'enleve rien à la valeur intellectuelle, academique et pedagogue de Si Hamadi. P.S : se sentir offusqué devant de tels propos est une reaction typique d'un comportement embourgeoisé.

adam a dit…

آسف يا صديقي لكنك لم تكن أحسن من صديقك المتكلم لانك انت ايضا لم تفهم الدرس؛ لان ما قصده الاستاذ الكريم هو انه لآ يجب ان نحكم على الناس حسب ميولاتهم الجنسية او اعتقاداتهم؛ لان مبدأ الحرية يقتضي ذلك و عدم احترامه فقط لانه مثلي هو انتهاك للحرية الشخصية؛ لكن ماكان احدا سيقدر فوكو لو انه كان صعلوكا لا يهمه ان يقوم بالسب و الشتم و الاعتداء على الغيربالعنف اللفظي او المادي؛ لان في ذلك انتهاك لمبدأ الحرية؛ حريتك تنتهي عندما تبدأ حرية غيرك؛ هذا هو الدرس يا صديقي؛ و ليست القضية في نوعية الكلام المستعمل.

Takkou a dit…

@ Adem : Cher ami je crois qu'il y a des subtilités qui te depassent. Dans mon post l'evocation de Foucault n'est pas le sujet esentiel, ce n'etait qu'un pretexte pour parler d'un "enseignant" qui a osé parler un langage supposé etre vulgaire mais qui en realité ne l'est pas... C'est du n'importe quoi ??? Je te laisse mediter ceci : wa 5atib el 9awma bima yafhamouna...

Massir a dit…

@ Takkou:
Je ne suis pas offusquée par ces propos.
Je suis étonnée que Hamadi les tienne. Disons que ce n'est pas l'image qu'il renvoie.
J'ai par exemple l'habitude d'entendre Jacob parler de cette manière. Je ne trouve pas cela vulgaire, Jacob a sa manière de s'exprimer, et elle lui est naturelle et habituelle.
Hamadi, que je vois souvent, et qui est un ami, n'a vraiment pas l'habitude de parler de cette manière. C'est ce qui m'étonne!!!!

Takkou a dit…

@ Maçir : Bon alors voyons voir. Si je tiens compte de tes deux coms je devrais arriver à l'une des deux conclusions suivantes : a) nous ne parlons pas de la même personne. b) je suis menteur. Comme je suis sur et certain que je ne suis pas un mythomane, alors peut être que nous ne parlons pas de la même personne. Toi tu connais le coté mondain et civilisé de Hammadi Rdissi alors que moi je connais le coté « obscure ». Autrement, pourquoi s’étonner. Si tu connais bien Si Hammadi comme tu dis tu devrais savoir aussi que le monsieur se distingue par sa franchise. Donc ou est l’anomalie si ce dernier ait voulu appeler un chat par son propre nom.

Massir a dit…

@ Takkou:
Je crois qu'il y a un malentendu. Je n'ai jamais dis, ni laissé entendre, que l'anecdote que tu racontes est fausse.
Ce que j'ai dis, c'est que Hamadi a du être poussé à bout, et a été vraiment hors de lui, pour réagir de cette façon.
Sinon, il est vrai que je ne le connais pas du tout comme prof, je ne le connais qu'à titre privé, lorsqu'il est décontracté et en compagnie d'amis. C'est pour cela que je suis étonnée, c'est une facette de sa personnalité que je n'aurais jamais soupçonné.

samsoum a dit…

Moi ce qui me semble choquant et ordurier dans cette histoire, c'est l'attitude de l'étudiant de "Droit" qui n'a eu que ce qu'il mérite a mon avis et j'espère qu'il a retenu la leçon.

nasr a dit…

Chapeau bas, si Hammadi.

OctiveByOctive a dit…

trop fort putain !