Gaston La gaffe

Dés sa succession à Jean Paul II, le nouveau Pape, Benoît XVI, s’est distingué par ces dérapages et ces déclarations qui, le moins qu’on puisse dire, sont choquants et polémiques. Souvent ses propos ont laissés les hauts dignitaires du Vatican dans un embarras pathétique. Anxieux d'affirmer haut et fort son ultra conservatisme, le nouveau Pape ne cesse de déferler la chronique et de surprendre, négativement parlant, avec des propos surréalistes qui frôlent souvent le ridicule.

Apres ses prises de position inconvenantes à son statut de pontife concernant des sujets graves comme le sida, le préservatif, l’euthanasie, l’avortement, l’entrée de la Turquie dans l’UE, les mariages homosexuels, le dialogue entre les religions, l’Islam… le voilà se découvrir une autre vocation et s’improviser en historien révisionniste.

Lors d’un déplacement au Brésil, le nouveau Pape a cru bon se pencher sur le thème de l’évangélisation du continent américain. Avec son arrogance habituelle et son attitude « arienne » il a affirmé que la conversion des amérindiens n’a pas été « imposée par une culture étrangère » et que les cultures précolombiennes n’ont subi en aucun moment une aliénation par la force.

A priori, ce « professeur émérite », cet « esprit illuminé », comme veulent nous le présenter les medias occidentaux, connaît très peu ou sous-estime énormément les ravages irreversibles provoqués par la « Sainte inquisition » et les pratiques inhumaines exercés par les sujets de Leur Majesté les « Rois Catholiques » lors de la conquête du nouveau monde. Les Hernan Cortés et confrères, avec la benediction de Rois Catholiques et de la « Sainte Eglise » ont convertit le contient américain en un laboratoire pour expérimenter tout un arsenal de machine à torturer. Les massacres ont été d’une ampleur tellement dramatique que l’on a du recourir à la déportation de millions d’africains qui furent réduit à l’état d’esclaves pour la gloire de l’ «Espagne Catholique »

A ce rythme là et, prenant en considération ses origines germaniques, ses attitudes grotesques et l’incapacité des cardinaux du Vatican à bâillonner leur chef de file sur les sujets chauds, on dira que ce cher Pape ne va pas tarder à s’attaque à une question plus épineuse : l’holocauste juif. Qui sait peut être qu’il va nous gratifier avec une trouvaille singulière. Mais là, je pense que tout le monde l’attendra au coin et ça ne sera plus une simple bévue…

1 commentaires:

H&M a dit…

euh.. c koi le lien avc gaston la gaffe? :p
sinon, pour le nouveau pape, il y va fort quand même.. il sait ptet pas que le fanatisme religieux c'est démodé..