Le plaisir est-il Bleu ?

Le journal “Achourouk”, dans son édition du 06/04/2007, s’est interrogé sur les raisons pour lesquelles le « Viagra », cette fameuse pilule bleu aux effets curatifs prodigieux, n’est disponible en Tunisie que sur le marché parallèle. Selon une enquête, citée par le même journal, mais sans jamais mentionner par qui ni quand cette dernière a été faite, ils seraient entre 30 et 40 % les hommes tunisiens qui souffriraient de troubles sexuels de différente gravité, allant de la simple panne temporaire à l’impuissance totale et définitive. Cette situation serait à l’origine du ¼ des cas de divorces enregistrés en Tunisie. Des explications d’ordre psychiques et autres liées aux régimes alimentaires ont été avancés comme causes principales de ces troubles sexuels. Cependant en aucun cas on a mentionné que les femmes seraient elles aussi derrière cette « tragédie mâlienne » (par référence au mâle et non au Mali). Je m’explique. Les femmes d’aujourd’hui, une bonne partie et non toutes heureusement, sont devenues conscientes du pouvoir qu’elles ont sur les hommes dans la vie comme dans le lit. Elles ont leurs propres exigences économiques, sociales, culturelles et sexuelles aussi.

Le tunisien, et l’homo sapiens en général, pas encore adapté à cette relativement nouvelle situation où sa supposée domination qu’il a longtemps exercé est rudement mise en cause, commence à émettre des signes de détresse. La « supériorité », qui représentait la totalité du capital confiance en soi de l’Homme est de plus en plus contestée par la Femme moderne. Cette dernière se montre plus entreprenante et affiche souvent sa capacité de prendre son destin entre les mains pour s’imposer comme maître à bord elle aussi.

Cette nouvelle donne semble avoir bousculer et déséquilibrer le « mâle » qui entre temps ne sait plus qu’elle voix entendre : celle de l’instinct ou celle du nouveau mode de vie (the moderne way of life). C’est la panique à bord.

A ce propos, j’ai une anecdote à vous raconter et que je trouve assez illustrative de la situation. Un ami à moi, un ingénieur en télécommunication, est venu me voir pour me demander si j’étais toujours en contact avec un autre ami qui est steward. J’ai répondu que oui. C’est alors qu’il m’a tendu un certificat médical et un billet de 100 euros. J’ai cru que c’était pour un médicament introuvable en Tunisie. Mais mon ami m’a dit que c’est une ordonnance pour pouvoir acheter du « Viagra ». J’avoue qu’en entendant ce mot je suis resté stupéfait. Je connais mon ami assez bien et je lui est demandé qu’elle était le problème. Il m’a très vite rassuré pou me dire que ce n’était pas pour lui. Alors j’ai pensé que c’était pour son père et j’allais en rigoler. Et là non plus ce n’était pas la bonne réponse. Le « viagra » était destiné à un collègue à lui, un autre ingénieur qui a à peine 30 ans, marie depuis 6 mois avec une vraie bombe sexuelle et qui n’a pas encore eu de relations avec sa femme. J’ai demandé c’est quoi cette histoire à dormir debout. Mon ami m’a explique que son copain était littéralement pris de panique de ne pas pouvoir se montrer à la hauteur des attentes de sa chère dulcinée. Il a tout essayé. Bouffes aphrodisiaques, boissons alcooliques, psychiatre, films pornographiques… Rien. Rien n’a fonctionné. Le blocage était toujours là. C’est alors qu’on lui a conseillé d’essayer le « Viagra ». On remettant l’ordonnance et l’argent à mon ami le Steward ce dernier m’a surpris en m’informant que le cas de ce jeune ingénieur n’est pas une exception. Mon ami le steward et des collègues à lui ont souvent été sollicités pour rendre ce genre de service à des hommes jeunes, ayant un niveau universitaire et travaillant dans des secteurs respectables : Médecins, avocats, professeurs universitaires, architectes, fonctionnaires…

Cet « aveu » m’a complètement abasourdi. Je ne croyais pas que le problème était de cette ampleur.

6 commentaires:

Heliodore a dit…

Qu'elle différence entre la peur et l'angoisse ?

Quand un homme pense ne pas y arriver, pour honorer sa partenaire, il a peur.

Quand un homme n'y arrive pas, alors, là, il est angoissé.

elgreco a dit…

mon cher TAkkou

Ton histoire est hélas révélatrice de notre société actuelle!

Bon dimanche...et sans viagra aucun!

kmaira a dit…

ennoum fil 3ssal

Takkou a dit…

Salut Kmaira, ça me fait plaisir de te voir à nouveau roder par ici. Bon, concernant ton com peux tu me faire le plaisir d'etayer un peu plus l'argument ?

Massir a dit…

@ Takkou:
Je ne suis pas étonnée par ce que tu racontes, les hommes sont un peu déroutés de trouver des femmes "éveillées" et non plus les naïves comme avant.
Je n'ai pas eu le temps, mais j'ai reçu des mails de lectrices qui se plaignent des "pannes" de leurs conjoints, et de leur manque de savoir faire. Elles voudraient que j'écrive une note à ce sujet. Le sujet étant un peu sérieux, j'ai besoin de me concentrer, or je ne fais que courir depuis quelques temps.

"ennoum fil 3ssal" est le titre d'un film de Adel Imam. Un jour, tous les hommes habitant le Caire se réveillent impuissants...
Très rigolo comme film.

Anonyme a dit…

lessen this

http://redwalldeals.com/