De la barbarie encore et toujours


Je suis toujours sous le choc de l’information concernant l’ingénieur polonais décapité par les « hooligans ». Écœuré que je suis, je cherche une explication, une raison, un prétexte même qui puisse justifier qu’un être humain (que je dois considérer comme tel jusqu’à preuve du contraire) soit capable de soumettre son pareil à une telle punition et l’exécuter avec appétence et sang froid. Je ne vous cache pas que j’ai beau cherché sans arriver à une réponse qui dissipasse ou même atténuasse ma perplexité.

Désarçonné, je me suis rappelé d’un opuscule commit par Youssef Seddik : « Qui sont les barbares ?». J’ai eu de la peine pour ce grand intellectuel qui a mit toute sa force de conviction pour essayer de corriger un malentendu historique, culturel et politique qui a fait de l’homme de culture arabe et musulmane un hors-civilisation. C’est dommage pour lui car il a suffit qu’un illuminé par un geste stupide et gratuit s’illustre de la manière la plus barbare pour que l’exposé de Seddik parte en vrille.

Que peut être dit, quelle excuse peut être avancée, ou quelle explication peut être donnée pour convaincre que l’arabe ou le musulman non seulement inscrit au projet des lumières mais qu’il fut également l‘un des instigateurs de ce projet prodigieux ? Comment convaincre que la culture arabo-musulmane n’a pas enfanté que des assassins, des suicidaires et des obscurantistes de tout acabit ? On peut toujours prétendre que l’on n’a pas besoin du monde. Mais saurait-on rester en dehors de ce monde ou faire l’exception tel que l’a dénoncé un autre penseur non moins illustre (Hammadi Rdisssi)? On peut toujours alléguer que le monde ne nous écoute pas. Mais est ce là une façon de faire entendre sa voix ?

Sincèrement, je ne vois pas pourquoi moi, citoyen lambda, devrais-je répondre des actes d’un pakistanais, d’un afghan ou même d’un algérien, ou être assimilé à ces derniers pour la simple raison que soit disant on partage la même appartenance culturelle ? Il est certes que je partage avec tous être arabe ou musulman des affinités mais je ne crois pas que tous les arabes et tous les musulmans partagent les mêmes valeurs et les mêmes principes. Ce n’est pas une excuse pour se désolidariser mais on m’a toujours inculqué que lorsque je vois mon frère se jeter dans un puits il ne m’est pas imposé de le suivre dans sa folie suicidaire.

4 commentaires:

humanité a dit…

Je suis d'accord avec toi que c'est une horreur et que l'on ne doit pas traiter un prisonnier de la sorte . Mais je suis sûr que si la pologne étaient bombardé par les iraniens, les polonais ne feraient pas la différence entre un arabe venu pour bosser et des iraniens qui les bombardent. En matière d'horreur je ne pense pas qu'ils aient besoin d'apprendre .

Je pense qu'ils font ça dans le but de terrifier les éventuels candidats à l'expatriation . Le but c'est d'empêcher que des autres collaborateurs ingénieurs ou autres n'aient la même idée de venir bosser dans la région.

Je ne sais pas qui a fait ça mais tout ce que je sais c'est que dans la région les dommages collatéraux sont plus que fréquents. Par conséquent nous ne sommes pas dans la même situation que ceux qui ramassent des cadavres déchiquités et décapités par des obus et qui à force finissent par perdre la sensibilité que nous avons nous autres confortablement assis dans nos fauteuils en train de regarder.

Heureusement que la guerre ne nous a pas encore touché et que nous n'avons pas cette indifférence par rapport à la souffrance d'un homme.

Les gi's américains à force de se familiariser avec les corps déchiquetés ont finit eux aussi par se mettre à jouer au foot avec la tête d'un irakien.

C'est ça la guerre et c'est pour cela que l'on fait tout pour l'éviter .

Kiffe Grave a dit…

Je te conseil de lire le livre jaune.
voici le lien : http://www.scribd.com/doc/3310821/Livre-Jaune-N5

Il te suffit de t'inscrire, c'est gratuit.

Pas a pas a dit…

touhjours en accord avec toi
patrick

Anonyme a dit…

On devrait te nommer à la direction marketing des filiales automobiles tunisiennes.