Ou est passé Ridha Kefi ?




Il y a quelques semaines de cela eu lieu un étrange événement qui se passa totalement inaperçu. Le magazine tunisien “L’expression” connu un véritable chambardement au sein de son équipe rédactionnelle. Ce n’est ni plus ni moins que le Directeur de la rédaction de facto, monsieur Ridha Kefi, ainsi que quelques autres journalistes qui se sont vu débarqués inexplicablement et presque sournoisement du magazine. Ridha Kefi a été remplacé par un certain Chokri Ben Nessir qui, à l’aune du Curriculum Vitae de Ridha Kefi, ne serait qu’un apprenti.

Sans même prendre la peine de nommer le chat par son nom, le directeur de la publication qui n’est autre que le propriétaire du magazine, M. Habib Cheikhrouhou, a cru bon de signer un papier, le deuxième depuis le lancement du magazine (le premier vous l’aurez compris c’étais pour annoncer la naissance de « L’Expression »), pour notifier que « son bébé » vient d’avoir un an d’âge et que pour célébrer cet événement il fallait introduire des changements afin de rehausser le niveau et de répondre aux attentes des lecteurs (???).

Qu’en est-il au juste ? Il faut savoir à ce propos qu’avant de se mettre au service de « L’Expression », Ridha Kefi travaillait pour un autre magazine qui jouit d’un prestige beaucoup plus immense : Jeune Afrique. Ridha Kefi fut approché pour piloter la mise en place du projet de création de ce nouveau magazine, dans une première phase, et de le diriger dans une deuxième phase. A ce propos il faudra signaler que, pour des raisons ambigües, l’ambassade des Etats Unis en Tunisie se trouva mêlée dans le projet à travers le fameux « Mepi ». On ne peut trancher catégoriquement si la création de « L’Expression » avait entre autres objectifs de concurrencer « Réalités », dans un remake de ce qui se passa pour feu « Le Magreb Arabe », ou si tout simplement le but du projet était de réduire l’influence grandissante que s’est forgé « Jeune Afrique », surtout que ce dernier se montra assez culoté au point de traiter l’Ambassadeur US en Tunisie de « Proconsul ».

Toujours est-il que pour des raisons également obscures, « L’Expression » du attendre des mois entiers avant de recevoir le visa légal. Entre temps, Ridha Kefi se contenta d’animer des dossiers publiés régulièrement par le journal « Le Temps ».

Les écrits de Ridha Kefi, que se soit sur « Le Temps » ou sur « L’Expression » n’avaient rien de subversif. Loin de là s’en faut. Cependant, ses articles émergeaient de la langue de bois habituelle qui maquait au fer le contenu des autres medias tunisiens. Il y avait une relative audace et une certaine liberté de ton que beaucoup d’entre nous ont cru apercevoir comme les prémices d’un printemps tunisien. Hélas il n’en fut rien. Les écrits de Ridha Kefi ne furent ni le détonateur d’un renouveau de la presse ni le glas d’une presse aux abois.

La question qui s’impose : que c’est-il passé depuis ? L’éjection de Ridha Kefi émane-t-elle vraiment d’une volonté de faire mieux comme le prétend le premier responsable de « L’Expression » ? Ou s’agit-il tout simplement d’une réintégration dans la « demeure de la soumission » du groupe « As-Sabah » après une brève expérience de rébellion ?

Ce ne serait pas un scoop de dire que depuis quelque temps on assiste à un processus méthodique de musèlement de toute voix discordante fusse-elle de connivence avec les autorités. L’aphonie qui frappa Ridha Kefi s’insère-t-elle dans le mouvement de colmatage de toutes les brèches entrouvertes afin que l’année 2009 se passe sans autre signe distinctif que celui tant attendu (suivez mon regard)? Nul ne saura le dire. Même pas Ridha Kefi qui, d’ailleurs, on ne sait pas ce qu’il devient.

12 commentaires:

anonyme17 a dit…

Juste une petite correction , Habib Cheikhrouhou est décédé depuis bien longtemps c'est son fils Raouf qui préside aux destinées du groupe de journaux ...

Takkou a dit…

Quelle observation pertinente monsieur anonyme 17... je te savais plus percutant que cela. Dommage.

ibtissem and co a dit…

pourquoi te casser la pipe?
ils ne sont meme pas prets à accepter les critiques de qq'un comme ridha el kefi!
les gens plus radicaux que kefi se comptent donc en tunisie par centaines de milliers!!!!

anonyme17 a dit…

Désolé pour mon manque de percussion... je ne pouvais laisser passer une telle énormité...

Takkou a dit…

@anonyme 17 :wow wow wow ! tu sors tes griffes là. "énormité" ??? Brabbi à ton avis que vaut le Raouf devant le Habib? Bon, pour te faire plaisir je vais rectifier le tir, puisque de tout l'article tu n'as retenu que ça. Tu es l'un de mes meilleurs lecteurs et commenatteurs tu merites au moins cela. Et puis ne te vexe pas tu sais que je n'eprouve que des sentiments amicales envers toi (sincerement).

Takkou a dit…

@ ibtissem : franchement je n'ai pas saisi la portee de la deuxieme partie de ton com. Expliques stp.

ibtissem and co a dit…

je voulais dire qu'"ils" ne sont pas prets à ecouter qqu'un de courtois gentil,politiquement mou,"ponderé" comme kefi que dire de nous autres? nous sommes probablement plus virulents et "gauchistes " que lui!
nous qui ne demandons que le respect
de notre liberte d'expression

Anonyme a dit…

@ takkou: on dit "sentiments amicaux" et non "sentiments amicales". Ça c'est une énormité. De même relater un article signé"post mortem" c'est presque une grossièrté.

Amicalement.

Takkou a dit…

@ l'anonyme : relater un article ??? j'ai souvent entendu dire relater des faits, relater des evenements, relater des nouvelles, relater une histoire... je ne me rappelle pas avoir entendu cette expression. Merci de me l'apprendre je tacherai de la memoriser dans mon vacabulaire - rubrique français parlé par les anonymes. C'etait vraiment une "grossièreté" de ma part.

anonyme17 a dit…

Merci anonyme , plus besoin de faire d'autres commentaire ...si ce n'est pour dire à Takou que je suis nullement vexé et que le Raouf il vaut ce qu'il vaut ..ce n'est pas à moi ni à lui de le juger ...

Amicalement et sans rancune...

Anonyme a dit…

il est parti préparer un autre projet avec le MIPI. ceci dit il a été reellement éjecté de l'expression ...dieu seul sait pourquoi...mais nous devinons un peu les raisons

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour takkou
si tu as 5 minutes viens faire un tour sur mon blog,j'ai un cadeau pour toi
bonnes fetes
patrick