QUAND L’HUMANITAIRE FROLE L’ACTE MAFIEUX

L’Arche de Zoé, une ONG française qui se voulait bienfaitrice des enfants orphelins victimes de guerres ou de catastrophes naturelles en leur cherchant un refuge. La raison veut que l’action de cette association soit considérée comme une mission noble est louable et un exemple à encourager. Sauf que l’agissement de cette association au Darfour où, sous couvert d’une opération humanitaire, l’Arche de Zoé a mis tout un stratagème pour l’évacuation clandestine et illégale d’une centaine d’enfants tchadiens pour être l’objet d’une adoption, contraire à toutes les règles et formes légales en rigueur, par des familles d’accueil françaises, risque de causer des frissons et d’éreinter à long terme l’image de l’humanitaire agissant à la française. Amateurisme est le mot qui revenait en redondance dans les moyens de communication pour expliquer les déboires des membres de l’Arche de Zoé qui se trouve en ce moment détenus au Tchad. Cependant, on a beau chercher le maximum de circonstances atténuantes, il n’empêche que l’on ne peut pas comprendre la démarche des responsables de cette association qui ont sciemment détourné les objectifs de leur mission dans cette région de l’Afrique pour en faire un scandale d’une ampleur retentissante... L’Opération a tous les ingrédients d’une mission d’espionnage de haut niveau : mensonges, brouillage de pistes, confidentialité, recrutement de personnel qualifié, falsification de données et de documents, réunions secrètes… La forme dont elle a été menée et les arguments avancés par les acteurs de cette opération pour se justifier et légitimer leur intentions laissent perplexe à propos de leur sincérité et suscitent plusieurs questions : Peut-on se permettre de tout faire sous prétexte que le but finale est humanitaire ? Faut-il braver les lois et les procédures sous prétexte de dénoncer l’immobilisme et la bureaucratie des institutions ?

Il est évident que dans l’affaire de l’Arche de Zoé le politique s’en est mêlé à l’humanitaire (on parle d’encouragement direct de Sarkozy et de Kouchner) et il est sur et certain aussi que de part et d’autre il y a eu beaucoup de manipulation, de trahison et d’exploitation à des fins autres que celles inhérentes à la mission elle-même. Mais comment le Président de cette association, un pompier volontaire présenté comme un exalté de l’humanitaire et sincère en dépit de son allure d’un « allumé et limite inquiétant », peut-il justifié sa sincérité et le bon escient de la mission tout en ayant imposé beaucoup d’opacité et de procédures énigmatiques à une mission qui se veut être à caractère humanitaire ? Comment ne pas voir en un tel acte une manœuvre calamiteuse si l’on a su par la suite qu’une bonne partie des enfants destinés a être évacués étaient couvert de bandages qui ne couvraient au fait aucune blessure et qui en plus étaient des faux orphelins? Il est facile de diriger des doigts accusateurs à gauche et à droite. Il est facile aussi de s’ériger en martyr d’une cause noble. Mais comment convaincre de la noblesse d’une œuvre lorsqu’il y a beaucoup d’argent impliqué dans l’histoire, lorsque il y’a financement occulte et surtout lorsqu’il y a friction avec des centres de pouvoir pas toujours collaborateurs et surtout pas aussi sincères que cela ?

Coupable ou non, avec cette bourde qui ne finira de faire parler d’elle, l’association « Arche de Zoé » non seulement a assené un coup fatidique à l’action humanitaire et aux ONGs oeuvrant dans ce domaine mais elle vient d’offrir aux détracteur de l’humanitaire et surtout au chantres du clash des civilisations l’argument pour remettre en question un principe qu’on pensait incontestable et incontesté.

1 commentaires:

A.L.G.Y a dit…

Parfaitement d'accord. Mais ce qui est tout aussi dramatique c'est de constater que le président tchadien a désormais un levier inespéré pour pratiquer un chantage diplomatique aurpès de la France. Les coûts de cette opération humanitaire peuvent avoir des effets pervers et non attendus : le renforcement du pouvoir d'un obscur personnage qi en profite largement : Idriss Deby

http://cosmauxpolis.blogspot.com/2007/10/idriss-deby-et-larche-de-zo-le-prsident.html