La Presse Satanique

Sur la trentaine de publications que compte notre cher pays, on peut dire que la définition de « Tabloïde » s’applique à la majorité, si ce n’est à la totalité, des journaux tunisiens. Personne ne pourra contredire que la Tunisie, avec quelques autres nations de plus en plus rares, est le pays d’excellence ou la presse se distingue par sa capacité de pousser le ridicule à son comble et d’élever la médiocrité à son paroxysme. Tel constat minable, affligeant et pitoyable, venant d’un journal à vocation commerciale, dont la seule préoccupation est le gain d’argent par tous les moyens, même s’il choque peut paraître normal est tolérable. Mais quand les journaux appartenant aux soit disant partis politiques s’y mettent, là la question devient grave. « El Watan », est l’organe du Parti de l’Union Démocratique Unioniste (ça tourne déjà au vaudeville). Il se définit comme un hebdomadaire politique et d’information générale. Ce journal n’a pas tardé plus de six numéros pour nous égayer avec un « reportage » sur le « Satanisme » en Tunisie. Pas moins de 3 pages complètes, en plus de la Une presque toute entière, ont été consacrées à ce sujet brûlant et ô combien intéressant pour le citoyen tunisien. Inutile de vous dire que quelques membres de la blogosphere tunisienne (à qui je manifeste toute ma solidarité d’ailleurs) ont été prit comme cible et décrits comme des adaptes du satanisme. Inutile de vous parler non plus de l’absence totale de recherche et de documentation pour l’élaboration de ce pseudo reportage et du style « torchonnesque » de l’écriture. En évoquant ce sujet je voulais simplement dire que la presse people ou la presse à sensation pilule dans nos kiosques et qu’on a pas besoin que la presse des partis politiques, eux mêmes et leurs journaux méritant leur survie à l’argent du contribuable tunisien, nous rabâchent les oreilles avec des histoires à dormir debout. Si « El Watan » veut se faire le clone du « The Sun » ou « The Daily Mirror » il a tout le droit de le faire mais j’invite ses responsables de la rédaction à ne plus faire référence au parti politique qu’ils représentent et surtout qu’ils changent le nom du journal parce que la « Patrie » est un bien très précieux pour qu’on le laisse entre les mains de mythomanes jouant les apprenties pyromanes.

3 commentaires:

satanix a dit…

C'est trop tard le mal est fait il en ont parlé sur une chaine satellite . Nan nan, c'est al jazeera, c'est une autre, c'est al hiwar mais à mon avis cela ne saurait tarder . Je pense qu'il faut absolument former une délégation de jeunes bloggeurs ou bloggeuses concernés par le problème et les envoyer pour un speech en direct sur un plateau de tv . On devrait envoyer nadia ou une autre, enfin celle qui daignera se sacrifier pour défendre notre cause diabolique .
On ne peut pas laisser ce journal et cette chaine nous diaboliser de la sorte puique nous le somme déjà et vade retro santanas pour eux .

Azwaw soumendil awragh a dit…

bravo c'est bien dit

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

les français aussi se plaignent de la concentration de la presse entre quelques mains qui est bien utilisé par les partis politiques
notre nouveau president semble s'etre bien fait elire par la main mise de ses amis sur les chaines de tele et quelques quotidiens influents
patrick